Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Comment Generali met en place la Robotic Process Automation

Generali France fait désormais appel aux robots pour gérer de nombreuses tâches répétitives. Comment l’assureur a-t-il négocié ce virage technologique? Les assureurs, qui ont démarré après le monde de la banque le mouvement de digitalisation de leurs process, se convertissent notamment aux systèmes de RPA, Robotic Process Automation. C’est le cas de Generali en France, qui a étudié de nombreux cas possible d’automatisation des tâches. « Le projet a démarré il y a 2 ans, avec une approche nouvelle, industrialisée », relève Benjamin Figueiredo, Directeur associé, services financiers, au sein d’Avanade-France, qui a conseillé Generali. Toutes les possibilités d’utiliser la RPA ont été étudiées. Ce système peut remplacer l’humain dans de nombreux, cas s’agissant des nombreuses tâches répétitives que peut avoir à gérer un assureur. « La RPA s’applique à des tâches répétitives, ne demandant ni jugement ni interprétation » souligne Julien Fest, Responsable de portefeuille projet chez Generali. « Elle est particulièrement adaptée pour des flux faibles, quand une solution informatisée classique ne se justifie pas. » Pour Benjamin Figueiredo, « dans certains cas, il peut être plus intéressant de procéder à un développement informatique. En revanche, si l’on sait d’avance que le process va être amené à changer, que la tâche demandée est susceptible …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Technologies bancaires et sécurité informatique.
Voir plus
Laisser un commentaire