Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

76 % des Britanniques préfèrent une authentification moins fluide, mais plus sûre

76 % des Britanniques seraient prêts à accepter que l’authentification en ligne, lors des paiements, soit plus lente ou moins pratique, si cela garantissait encore plus de sécurité. C’est ce que révèle une nouvelle étude publiée par Equifax et YouGov. Pour les consommateurs britanniques, la sécurité des paiements en ligne importe bien plus que leur rapidité, leur simplicité et leur ergonomie. Les deux tiers des personnes interrogées (66 %) privilégient la sécurité du protocole d’authentification en ligne. Pour seulement un sondé sur dix, la rapidité ou la simplicité priment. Dans toutes les classes d’âge, la sécurité remporte le plus de suffrages. Elle est même la première préoccupation de 75 % des personnes de plus de 55 ans, contre 52 % des 18-24 ans et 53 % des 25-34 ans. Autre enseignement : 45 % des consommateurs affirment qu’en cas de faille de sécurité, lors d’un paiement en ligne, ils sont susceptibles d’abandonner une boutique en ligne et de ne plus y revenir. Cet argument est à leurs yeux beaucoup plus important que la contrainte de créer un compte chez cet e-commerçant (14 %), un protocole déroutant (8 %) ou encore trop d’étapes à franchir lors de l’authentification (6 %). Keith McGill, directeur de l’identification et de la fraude chez Equifax, remarque : « Plus de 20 % des revenus du commerce de détail sont issus des ventes en ligne. Il est donc positif de constater que tant de consommateurs font de la sécurité leur priorité lorsqu’ils s’identifient en ligne. Les dernières statistiques de Cifas (Fraudescape 2919) font état d’une hausse des usurpations d’identités. Il est important qu’ils demeurent vigilants ».

Voir plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *