Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

La Caisse d’Épargne va proposer le prêt immobilier digitalisé de A à Z

Si la Caisse d’Épargne Bourgogne Franche-Comté est la première banque du groupe BPCE à déployer le crédit immobilier digitalisé de A à Z, le process devrait être étendu à l’ensemble des caisses du groupe en 2019 et 2020.

Terminés les allers-retours en agence destinés à compléter un dossier de demande de crédit immobilier. Via leur interface personnelle, les particuliers ont désormais la possibilité de constituer leur dossier d’emprunt en ajoutant eux-mêmes l’ensemble des pièces nécessaires à l’octroi du crédit (contrat de mariage, livret de famille, justificatif de domicile, pièce d’identité en cours de validité…). Un outil interactif permettant au conseiller de mettre à jour le dossier et de valider les pièces déposées au fur et à mesure. Le parcours de souscription de A à Z s’étend depuis la simulation de l’emprunt à la signature électronique. « A chaque étape, le client a la possibilité de choisir entre remise des pièces en ligne et contact direct avec son conseiller bancaire », explique Nicolas Krajévitch, directeur transformation, technologies, innovation. La solution a été lancée en avril 2019 au sein de la Caisse d’Épargne Bourgogne Franche Comté. Sur les 400 demandes de simulation en ligne, 40 dossiers ont abouti à la souscription d’un prêt réalisé de façon entièrement dématérialisée. « Si la banque de détail déploie de nombreux outils digitalisés, le crédit immobilier est encore un process complexe avec de nombreuses variables, à tel point qu’il semblait difficile de le digitaliser. Il nous aura fallu près de trois années pour digitaliser l’ensemble du process », explique Cédric Mignon, Membre du directoire, pôle banque de détail. La solution a été imaginée en interne, sans l’aide de partenaires extérieurs.

Gain de temps pour les particuliers et réduction des coûts pour l’établissement bancaire

Chaque année, la Caisse d’Épargne Bourgogne Franche Comté octroie 10 000 crédits immobiliers, pour un montant global d’un milliard d’euros. Dans la région, la Caisse d’Épargne détient 15 % de part de marché sur les stocks de crédits immobiliers et 20 % sur les nouveaux crédits. 60 % des octrois de crédits sont signés électroniquement. Grâce à sa nouvelle plateforme digitalisée, la caisse régionale espère porter ce pourcentage à 80 % dès 2020. En moyenne, l’octroi d’un crédit, prend entre 30 et 120 jours. « La plateforme digitalisée devrait permettre de boucler un dossier de crédit en moins de deux mois », promet Cédric Mignon. Coté conseiller, en revanche, difficile de chiffrer le gain de temps permis par cet outil. Il s’agit néanmoins de « réduire les coûts pour les tâches à faible valeur ajoutée, afin de rendre les conseillers plus disponibles pour la réalisation de tâches à plus fortes valeur ajoutée. Notre rôle va au-delà du financement, il s’agit d’accompagner nos clients dans leur installation », poursuit Cédric Mignon. Dès 2020, le groupe estime à 10 % le pourcentage de nouveaux crédits générés grâce à cet outil qui pourrait séduire des populations qui n’ont pas l’habitude de venir en agence. De fait, actuellement, sur 100 clients, seuls 26 se rendent au moins une fois par an en agence. 24 % des clients particuliers utilisent l’application mobile de la banque ( un pourcentage en progression de 12 points sur un an) et 36 % utilisent internet (en repli de 4 points sur un an).

Dans les prochains mois, la plateforme pourrait s’ouvrir à des partenaires extérieurs ?

L’interface, qui comprend déjà l’offre d’assurance emprunteur groupe, pourrait s’élargir à de nouvelles fonctionnalités, notamment en intégrant des parties tierces, à l’instar des notaires. « Nous travaillons en lien avec les notaires et nous pourrons sans doute en dire davantage au cours des prochains mois », promet Nicolas Krajévitch. Pour l’heure, la souscription au crédit immobilier de A à Z est disponible en ligne et en version responsive. Elle pourrait être intégrée à l’application bancaire dans les prochains mois.

 

 

Voir plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *