Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Data : les banques néerlandaises interdites de marketing personnalisé

Les Pays-Bas viennent de mettre un coup d’arrêt à une source de revenus jugée prometteuse, tant par les banques que les fintechs, et autres développeurs misant sur l’intelligence artificielle. L’Autorité Bancaire Néerlandaise a déclaré que les banques du pays n’étaient pas autorisées à utiliser les données de paiement de leurs clients, à des fins de marketing direct personnalisé. Même en interne, pour leurs propres publicités. A fortiori pour les revendre à des tiers qui pourraient les exploiter. Katja Mur, membre du directoire de l’Autorité Bancaire Néerlandaise, déclare : « Les données de paiement donnent une image complète de la vie d’une personne : ses postes de dépenses, à quelles associations elle appartient, à qui elle est associée, quelles sont ses habitudes… C’est pourquoi nous considérons qu’il est important de rappeler au secteur bancaire les lois protégeant la vie privée ». En juin dernier, ING avait annoncé qu’elle prévoyait d’utiliser les données des transactions de ses clients, afin de leur envoyer des emails plus pertinents et des offres mieux ajustées par textos. Mais elle n’est pas la seule, selon l’Autorité bancaire. D’après le quotidien Volkskrant, ABN Amro, Rabobank et De Volksbank (Banque populaire néerlandaise) exploiteraient aussi les données de paiement de leurs clients. Cette mise au point au plus haut niveau est la conséquence de plaintes déposées par des avocats privés. Ils sommaient l’Autorité Néerlandaise de Protection des Données d’écrire à l’Autorité Bancaire des Pays-Bas, afin de rappeler aux banques qu’elles « n’étaient pas autorisées » à envoyer à leurs propres clients des offres personnalisées, se basant sur l’analyse de leurs données de paiement.

Voir plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *