Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

7pay, paiement japonais par QR code, est suspendu à cause de la fraude

En deux jours, des malfaiteurs ont dérobé environ 55 millions de yens (soit quelque 510 000 dollars), en piratant 7pay. Il s’agit du nouveau service de paiement mobile par QR code déployé au Japon par l’enseigne américaine 7-Eleven. Deuxième enseigne de distribution du Japon, en volume de ventes, elle avait mis en service 7pay le lundi 1er juillet 2019, dans 21 000 magasins. Le jeudi 4 juillet, l’application de paiement a été suspendue par Seven & i Holdings. Les 55 millions de yens ont été débités indûment sur les comptes d’environ 900 clients, ayant fait leurs courses en réglant avec le paiement par QR code. Désormais, l’absence de protocole d’authentification forte à deux facteurs est incriminée. La police de Tokyo soupçonne un gang international d’être l’auteur de ces fraudes. Elle a arrêté deux ressortissants chinois. L’un aurait reçu des instructions pour le piratage de 7pay via la messagerie WeChat, selon les informations de Nikkei Asian Review. 7-Eleven s’est engagé à rembourser les clients dépouillés. Le lancement de 7pay marquait, pour Seven & i, son entrée sur le marché des applications de paiement. Le groupe avait prévu d’étendre l’utilisation de son service à d’autres enseignes. Mais l’image de l’application est désormais écornée, tant auprès de la concurrence que des consommateurs. Plus généralement, c’est tout le secteur du wallet qui pourrait en pâtir au Japon. Le pays du Soleil levant, malgré sa réputation technophile, n’en était déjà pas friand. Il affiche toujours l’un des plus forts taux de paiement en espèces en Asie.

Voir plus
Laisser un commentaire