Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

A Manchester, le smartphone s’impose comme titre de transport

Les passagers empruntant les lignes de tram Metrolink peuvent désormais utiliser leurs cartes de paiement sans contact pour régler leurs trajets, à la demande. Il s’agit de la première implémentation d’une solution sans contact de type « pay as you go » hors de Londres. Car, avec ce nouveau système, les voyageurs n’ont plus besoin d’acheter un ticket ou de télécharger l’application de Metrolink. Lorsqu’ils se déplacent, il leur suffit de, en début de trajet, de « composter » avec leur smartphone, en l’approchant d’une borne à l’arrêt du tramway. En fin de voyage, l’opération doit être répétée. Le dispositif calcule automatiquement le prix du trajet complet. Le montant quotidien est plafonné. Le nouveau système a été installé en partenariat avec Visa. Il se conforme au programme Contactless Transit Frameword, développé par UK Finance, la fédération qui représente l’ensemble des banques d’outre-Manche. A Manchester, les passagers pouvaient déjà acheter des tickets aux automates avec leur carte de paiement sans contact. Cette fonction est maintenue. Le maire de Manchester, Andy Burnham, déclare : « Ces initiatives sont les premières étapes de notre migration vers le système de transport intégré, sur le modèle de Londres, dont nous avons besoin ici ». A Londres, la moitié de l’ensemble des trajets sur les lignes de métro et de train sont déjà payés sans contact, par carte bancaire ou smartphone. Selon une étude menée par Visa, la complexité des paiements constitue un frein au voyage et à la mobilité, et la source de nombreuses plaintes. Si le paiement était facilité, l’usage des transports publics pourrait augmenter de 27 %.

Voir plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *