Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Paiement frauduleux en ligne : la banque (toujours) responsable

La Cour de cassation rejette les réclamations d’une banque qui jugeait impossible la fraude invoquée par son client Même si un système de sécurité rend très improbable l’utilisation frauduleuse d’une carte bancaire par internet, il appartient toujours à la banque de prouver qu’un client qui se dit victime ment ou a commis une faute. La Cour de cassation a donc rejeté les réclamations d’une banque qui jugeait impossible la fraude invoquée par son client, le système “3D Secure” étant particulièrement sûr. La banque, en l’espèce, a été condamnée à prendre en charge les débits que son client déclarait frauduleux, et elle a dû renflouer le compte. La banque met en avant la sécurité du 3D Secure Le système 3D Secure impose, pour valider un achat en ligne, de connaître tous les numéros de la carte bancaire utilisée et de saisir le code de sécurité à six chiffres envoyé alors par SMS au titulaire du compte. Le système nécessite l’utilisation de deux appareils différents et il est particulièrement sécurisé, soutenait la banque. Il faut connaître le nom, le numéro de la carte, la date de validité, le cryptogramme, et recevoir sur l’écran du téléphone le code secret unique adressé instantanément. Or, …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Technologies bancaires et sécurité informatique.
Voir plus
Laisser un commentaire