Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

La Caisse d’Epargne va proposer des prêts en ligne aux collectivités locales

Un premier pilote est proposé notamment par la Caisse d’Epargne Bretagne-Pays de Loire

Les maires des communes de Bretagne et des Pays de Loire peuvent désormais souscrire un emprunt entièrement en ligne, auprès de la Caisse d’Epargne, et cette innovation sera étendue à l’ensemble des Caisses à l’automne, l’objectif étant de lancer pleinement cette solution lors du Salon des Maires, le 19 novembre. La banque en a fait l’annonce à la presse le 11 juin, dans le cadre de la mairie d’une petite ville proche de Nantes, Sautron, tout près du siège de la Caisse d’Epargne Bretagne-Pays de Loire, à Orvault.

L’innovation majeure de cette solution baptisée Numairic consiste en l’octroi du prêt en ligne, 24 heures sur 24. La collectivité se contente de mentionner l’objet de l’emprunt, la somme demandée, et la durée de remboursement, elle obtient immédiatement une réponse. En cas d’accord de la banque, l’échéancier et le contrat sont tout de suite disponibles en ligne, ce qui permet bien sûr d’obtenir une indication précieuse aux élus sur leurs financements possibles à venir, et surtout dans des délais ultra rapides. La signature électronique pourrait être à terme proposée.

Le conseiller bancaire est informé en temps réel de cette demande de projet, et il peut répondre en direct à l’emprunteur (aux heures d’ouverture).  “Il était important de mettre les conseillers dans la boucle” souligne Fabrice Gourgeonnet, directeur du développement Caisse d’Epargne au sein du groupe BPCE.

Pas vraiment d’Intelligence artificielle…

Pour accorder le prêt (scoring), la banque se fonde sur les données officielles du Trésor public concernant les collectivités. Ce scoring repose “sur un tout début d’intelligence artificielle”, indiquent les responsables du projet: il ne s’agit pas vraiment d’une solution utilisant l’IA, dans la mesure où la machine n’apprend pas de

Il a fallu près de 18 mois pour développer cette solution en interne, beaucoup de temps ayant été consacré à la sécurisation.

Extension à d’autres formes de financement

A ce stade, seul un crédit, d’un maximum de 500.000 euros – les petites collectivités sont la cible- est proposé par la Caisse Bretagne- Pays de Loire. Mais les autres caisses pourront à l’avenir paramétrer ce maximum comme elles le souhaitent, et “d’autres formes de financement pourront être proposées, comme le leasing” affirme Fabrice Gourgeonnet.

Voir plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *