Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Banques françaises: la charge des taux négatifs augmenterait de 8% en 2019

Une étude de Deposit Solutions montre que les banques européennes ont payé 21,4 milliards d’euros d’intérêts négatifs à la BCE sur les 5 dernières années. La France représente 24% des intérêts négatifs versés à la Banque Centrale Européenne et ces charges augmentent plus vite qu’ailleurs.  Les intérêts négatifs pèsent pour plus de 4% dans le résultat des banques de la zone euro

Les résultats montrent que pour la seule année 2018, les intérêts négatifs payés à la BCE se sont élevés à 7,5 milliards d’euros, soit 21 millions d’euros par jour. La plus grosse part a été supportée par les banques allemandes, françaises et néerlandaises. Entre 2016 et 2018, le coût était de 5,7 milliards en Allemagne, 4,1 milliards en France et 2,5 milliards aux Pays-Bas. Sur un total de 17,4 milliards sur les trois dernières années, les banques de ces trois pays contribuent à elles seules à 70% de la charge d’intérêt négatif de l’ensemble de la zone.

Le  coût des taux négatifs représente 4,3% du résultat des banques de la zone euro. Il est légèrement inférieur en France, à 4%, et beaucoup plus élevé en Allemagne où il atteint 9,1%.

Plus forte augmentation en France

Mais la charge d’intérêt en 2019 augmente plus en France que dans les autres pays de la zone euro. En effet, les premiers mois de 2019 montrent une croissance modérée sur l’ensemble de la zone, à +0,1%, mais pour les banques françaises, la charge des taux négatifs annualisée enregistrerait, à 1,9 milliards d’euros, une croissance de 8% entre 2018 et 2019.

* L’étude est réalisée à partir des données fournies par la BCE, la Banque Fédérale Allemande, la Banque Nationale Suisse et l’Administration Fiscale Fédérale Suisse.

Voir plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *