Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

La fintech du transfert, Monese, se dote de Pots, une épargne mobile

La fintech britannique Monese, qui compte un million de clients, s’est bâtie sur le segment des transferts de fonds et des comptes courants. Elle rajoute une corde à son arc, donc une option à son application mobile. Il s’agit d’une fonction d’épargne, baptisée « Pots ». Elle est disponible en livres et en euros. Monese Pots n’offre toutefois pas d’intérêts, mais elle permet de gérer séparément les dépenses et les économies. Tous les clients européens de la fintech peuvent mettre en place des ordres permanents pour alimenter « Pots ». Environ 70 % des dépôts confiés à Monese proviennent des salaires de clients dont il est le compte principal. L’application mobile de compte courant de Monese a été lancée en septembre 2015. Elle permet d’ouvrir un compte en quelques minutes. La fintech elle-même a été fondée en 2013 par un Estonien émigré au Royaume-Uni, Norris Koppel, à qui les banques classiques refusaient l’ouverture d’un compte sans justificatifs ni historique de crédit. Monese cible tant les expatriés de fraîche date que les exclus bancaires, les personnes ayant besoin d’un compte digital instantanément, sans oublier la génération « mobile first ». Norris Koppel, président et fondateur de Monese, explique : « Nous écoutons constamment les retours de nos clients. C’est …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Systèmes de paiement.
Voir plus
Laisser un commentaire