Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Crédit Agricole vise 5 milliards d’euros de bénéfice en 2022

L’établissement bancaire dévoile son plan à moyen terme à horizon 2022, élaboré conjointement entre les Caisses régionales et Crédit Agricole SA. Le groupe se donne pour objectif de « devenir premier sur la conquête clients » et de « créer des synergies de revenus” qui atteindraient au  total  “10 milliards d’euros à horizon 2022 ».

Le nouveau plan à moyen terme de Crédit Agricole SA s’inscrit dans la continuité du plan « Ambition Stratégique 2020 », dont les résultats financiers ont été atteints. Pour ce nouveau plan, le scénario économique retenu est celui d’un maintien des taux d’intérêt à un niveau bas, et intègre l’hypothèse prudente d’une remontée du coût du risque à 40 points de base. Avec ce scénario, Crédit Agricole SA se donne pour ambition d’atteindre un résultat net part du groupe supérieur à 5 milliards d’euros en 2022, contre 4,4 milliards d’euros pour l’année 2018, soit une progression de 3 % par an. Dans le même temps, l’objectif de ROTE (rentabilité sur capitaux propres tangibles) serait de plus de 11 % à horizon 2022, soit un peu plus que les 10% précédemment anticipés. En 2018, ce ROTE était encore de 12,7 %.

A horizon quatre ans, le groupe entend être premier sur la conquête client avec une conquête d’un million de clients particuliers supplémentaires en France et en Italie, 26 % de part de marché en France pour les caisses régionales sur l’habitat et une progression de cinq points de clients équipés avec au moins une solution d’assurance dommages en France. Sur le segment des clients patrimoniaux, l’ambition est de gagner 240 000 nouveaux clients pour une collecte en progression de 20 milliards d’euros par an.

 

15 milliards d’euros dédiés à la transformation technologique

Conformément à son ambition affichée de « devenir la banque préférée des particuliers, des professionnels et des entreprises », Crédit Agricole entend renforcer le niveau de satisfaction client. Pour ce faire, le groupe mise sur deux leviers : mobiliser tous les métiers autour de la satisfaction client, en faisant de l’indice de recommandation client un critère d’évaluation des collaborateurs, des managers et dirigeants, et installer une culture « zéro défaut », via la création de nouvelles fonctions dédiées à l’optimisation des processus bancaires. Le groupe vise une progression de 20 points du nombre de clients utilisant ses applicatifs digitaux en France et en Italie. En quatre ans, 15 milliards d’euros seront alloués à la transformation technologique. L’ensemble des collaborateurs IT seront ainsi formés aux nouvelles technologies au sein de l’université du système d’information nouvellement créée. En 2022, 90 % des entités du Groupe disposeront d’une architecture data centric, promet le groupe.

 

Voir plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *