Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

84 % des Européens utilisent la banque digitale

La banque en ligne et mobile est entrée dans les mœurs des consommateurs européens. C’est ce que montre une étude, sondant plus de 11000 personnes sur 11 marchés d’Europe, que vient de publier Mastercard. Un client sur 5 est chez une banque 100 % digitale

84 % des clients européens se connectent au moins une fois par mois aux services de banque digitale. Pour 38 %, c’est même au moins une fois par semaine. Près des deux tiers se servent des applications de banque mobile proposées par les établissements traditionnels. Mais un Européen sur cinq est aujourd’hui client d’une banque 100 % digitale. Et plus de la moitié des personnes interrogées affirment qu’elles pourraient migrer vers une banque totalement digitale. Jason Lane, vice-président exécutif pour le développement du marché européen de Mastercard, remarque : « Les Européens sont très intéressés par les services financiers connectés et personnalisés. L’open banking va accompagner l’essor de ces innovations ». Il ajoute : « Comme la confiance demeure un facteur-clé du succès, les banques tiennent la corde pour proposer de telles solutions. Les clients leur font plus confiance qu’à n’importe quels groupes de particuliers ou établissements, lorsqu’il s’agit de leur argent ».

Pour 85 % des clients, la DSP2 et l’open banking sont des notions nébuleuses

En matière de banque mobile et en ligne, les clients recherchent avant tout la sécurité : c’est la priorité de 67 % d’entre eux. Lorsqu’on leur demande quel est le principal avantage procuré par les services bancaires digitalisés, 66 % des Européens déclarent qu’ils leur font économiser du temps. 65 % les trouvent pratiques. Une proportion similaire des sondés estiment que la demande en services mobiles continuera à croître à l’avenir, parce qu’ils simplifient les transactions. Par ailleurs, 39 % des clients interrogés déclarent qu’ils demeureront chez leur prestataire, contre 32 % en 2017. Cette tendance est due au fait que les banques traditionnelles proposent davantage d’offres digitales. Toutefois, cette proportion demeure assez faible. Enfin, alors que la DSP2 entre officiellement en vigueur le 14 septembre 2019, il apparaît qu’un vaste travail de communication reste à faire. En effet, 85 % des clients bancaires ne savent que peu, voire rien, sur la DSP2 et l’open banking.

Voir plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *