Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

22 milliards de dollars : ce que la concurrence des wallets coûterait aux banques d’Australie

Australia and New Zealand Banking Group (ANZ), National Australia Bank (NAB), Commonwealth Bank of Australia (CBA) et Westpac perdent du terrain, face à l’essor des paiements par wallets et à l’open banking. NAB est la troisième banque du quatuor à intégrer Apple Pay à son offre, après ANZ et CBA. Désormais, Westpac est la seule à ne pas proposer le paiement mobile d’Apple, lancé aux Etats-Unis en 2014. Selon une étude réalisée par Morgan Stanley, et communiquée à AFR, les wallets de paiement par smartphone pourraient amputer les revenus des grandes banques australiennes à hauteur de 22 milliards de dollars. Les Australiens adoptent Apple Pay, Google Pay, Samsung Pay et utilisent PayPal. Et ils préfèreraient ces solutions « ouvertes », qui permettent d’enregistrer plusieurs cartes et comptes, domiciliés chez différents établissements bancaires et prestataires de crédit. Ce, au détriment des solutions « fermées » développées par des banques, par exemple comme CBA : son wallet ne peut être relié qu’aux cartes et comptes de CBA. Les grandes banques australiennes avaient longtemps refusé de fournir Apple Pay à leurs clients, au point de faire face à des accusions de boycott. La capitulation est aussi le fait de la demande de la clientèle, qui souhaite payer avec ses iPhones, Apple Watches, et autres iPads et Macs. Les établissements doivent aussi s’adapter à l’instantanéité des paiements. L’Australie a en effet déployé une nouvelle plateforme nationale, traitant les paiements en temps réel. La New Payments Platform est supervisée par la Reserve Bank of Australia.

Voir plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *