Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

LCL et La Banque Postale se lancent dans la bataille du compte à deux euros

La Banque Postale a annoncé le 14 mai le lancement de sa banque en ligne, “Ma French Bank”.  Le client de “Ma French Bank” disposera, pour deux euros par mois,  d’un compte sans découvert et d’une carte Visa avec des retraits sans frais, du paiement sans contact ApplePay et de service de virements par SMS. Le même jour, LCL a dévoilé LCL Essentiel, un compte lui aussi facturé deux euros par mois.

Cibler les 18-35 ans

Selon la direction , “Ma French Bank” se différenciera face à ses rivaux en proposant une ligne de crédit renouvelable (les dossiers de demande étant étudiés par la Banque postale), par la possibilité d’organiser des “cagnottes” avec ses proches, et l’accès à la plate-forme de financement participatif du groupe, KissKissBankBank, intégrée à l’application.

“Le marché est loin d’être saturé, il reste de la place pour un nouvel acteur”, estime Alice Holzman, de la Banque Postale. L’objectif avoué est de viser la population des 18-35 ans, extrêmement connectée et qui fait cruellement défaut à la Banque postale.

Pour les séduire, le groupe promet l’ouverture quasi-instantanée d’un compte “Ma French Bank” en ligne, ou au guichet d’un bureau de Poste – ce sera possible dans 2000 bureaux dès juillet. En revanche, la gestion du compte se fera ensuite entièrement en ligne ou via téléphone.

La Banque Postale a investi 100 millions d’euros dans cette opération. Pourra-t-elle être rentable? “On vise plus d’un million de clients d’ici cinq ans pour Ma French Bank. Si on atteint cet objectif, on aura dépassé le point mort” du seuil de rentabilité, affirme Rémy Weber, président du directoire de la Banque postale.

LCL aussi

LCL se lance donc aussi dans cette bataille, en créant LCL Essentiel. La banque vise aussi les jeunes urbains. Pour 2 euros par mois, ils auront accès à un compte, une carte à contrôle de solde -impossibilité de découvert, donc-, et, ce qui est différent des néo-banques, la possibilité de disposer d’un chéquier. En outre, le jeune client aura un un conseiller dédié en agence. Il disposera donc d’un interlocuteur unique.

Le processus d’ouverture sera multicanal, en ligne ou en agence. Et, avantage par rapport aux autres banques traditionnelles, aucun frais de tenue de compte n’est prévu (au delà du paiement de deux euros par mois).

Voir plus
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *