Point Banque

L'actualité de la stratégie bancaire et des moyens de paiement

Toutes les branches de l’assurance française vont souffrir en 2020, selon Moody’s

Dans une étude publiée récemment, l’agence de notation Moody’s précise s’agissant de la France les raisons de sa nouvelle perspective “négative” pour 2020. L’agence est passé d’une perspective stable à négative dès le 18 novembre. “La profitabilité de l’assurance dommages va être affectée par la faiblesse des taux d’intérêt” estime Moody’s. En effet, “les assureurs  français spécialisés dans les dommages se basent plus que leurs homologues européens sur les revenus financiers, exception faite des Pays Bas”, souligne l’agence. “Cela est dû à la faiblesse des marges liées directement liées aux contrats”. Les revenus financiers représentent donc une part plus importante qu’ailleurs des profits de cette branche. Or, les placements faits par cette branche de l’assurance ont une durée de deux à cinq ans. En 2019, les assureurs ont dû réinvestir (10 à 35% de leur portefeuille) dans des placements à rendement devenus très faibles, d’où une perte de rendement de 20 à 40 points de base, selon Moody’s. Hors revenus financiers, le ratio combiné (qui mesure le poids des indemnisations et de leur gestion rapporté aux primes encaissées, autrement dit le poids des charges rapporté au chiffre d’affaires) a atteint 98 en France en 2018, un des niveaux les plus …
Pour accéder à cette page, vous devez adhérer ici Lettres Assurance Experts.
Voir plus
Laisser un commentaire